Paul GRIMAR, société notariale, Notaire à SPRIMONT

 

Paul GRIMAR, société notariale

Notaire à SPRIMONT

Bail étudiant : prêt à 0% pour constituer la garantie locative

6 septembre 2021

Deux amies colocataires en Wallonie

Bientôt la rentrée et vous pensez à louer un kot en Wallonie ? Mais vous rencontrez des difficultés pour financer la garantie locative ? Bonne nouvelle ! La Société wallonne de crédit social (SWCS) accorde des prêts à taux zéro. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Notaire.be vous dit tout dans cet article.

Ça y est, c’est la rentrée ! Vous êtes plus motivé que jamais et vous avez trouvé le kot parfait où loger pendant votre année scolaire ? Oui mais voilà, le bailleur vous demande de verser une garantie locative…

Comme son nom l’indique, la garantie locative est un filet de sécurité pour votre bailleur. En vous demandant de verser une somme d’argent sur un compte en banque, il s’assure que vous allez respecter toutes les conditions de votre contrat de location. Si tout se passe correctement, la somme vous sera rendue à la fin de votre bail. Dans le cas contraire, la garantie locative servira à couvrir d’éventuels dégâts locatifs ou charges impayées.

Oui mais voilà, vous n’aviez pas prévu cette somme dans votre budget mensuel…

Pas de panique ! La Société wallonne de crédit social (SWCS) pourrait vous accorder un prêt à 0% si vous remplissez certaines conditions.

Quelles sont-elles ?

Tout d’abord, vous devez conclure un bail étudiant pour au moins 10 mois. Pour en savoir plus sur le bail étudiant, cliquez ici. Il doit être signé maximum 2 mois après la signature du contrat de prêt.

De plus, vous devez avoir 18 ans ou être mineur anticipé. Vous êtes un étudiant étranger ? Vous devez avoir reçu une autorisation de séjour. Aussi, vos revenus ne peuvent pas dépasser 97.700€ et vous devez être financièrement capable de rembourser le prêt dans les 24 mois au plus tard. Vous pouvez cependant rembourser le solde du crédit à tout moment en informant la SWCS par lettre recommandée au moins 10 jours avant le remboursement.

Attention, en cas de non-remboursement, les conséquences peuvent être très lourdes. En effet, le défaut de paiement sera inscrit à la Centrale des crédits ce qui pourrait vous rendre plus difficile l’obtention d’un prêt à l’avenir. De plus, le solde du crédit vous sera exigé immédiatement avec, éventuellement, des mesures d’exécution forcée.

Vous avez des questions ? Cliquez ici pour consulter le site de Société wallonne de crédit social (SWCS).

Source: Fednot